Partagez| .

Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

« I can dream »

Messages : 2
Age : 23


MessageSujet: Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ » Jeu 16 Aoû - 1:35





NOM : Neïther, il a prit le nom de sa mère. Un nom anglais tout comme lui, enfin d'après ce qu'il sait de sa seule parente.
PRENOMS : Xiél, prénom plutôt original, sortit de la tête de sa génitrice et Yeazon qui était le nom de son père qu'il n'a jamais connu.
ÂGE : 17ans, âge qui lui correspond parfaitement.
NATIONALITÉ : Xiél est né d'une mère anglaise et d'un père inconnu, qu'auriez vous choisis ?
CLASSE : Troisième année.
ARME : Un colt 44 magnum qu'il garde précieusement à sa ceinture, préférant regarder que combattre et puis cela utilise bien moins d'énergie.


Physique


On sait que t'es magnifique, mais à quel point ? Décris toi ! 10 lignes.

Caractère!


Et sinon, tu te comportes comment ? T'as quoi dans la tête ? Explique nous ! 15 lignes.

La petite histoire du rêveur


    « Allez Xiél, sourit ! SOU-RIT !, prononça Elena en lui tirant sur les joues pour former un sourire avec ses lèvres. »

Le susnommé qui ne souhaitait qu'une chose, pouvoir écouter sa musique tranquillement en attendant d'enfin arrivé chez lui, grogna contre sa soeur pour lui faire comprendre qu'elle devait s'arrêter. S'était sans compter sur la jeunette qui s'amusa à présent à lui pincer le nez. Il grogna une nouvelle fois pour la prévenir que se stopper était la bonne réaction, mais encore une fois elle n'écouta rien.

    « Mais lâche moi ! », hurla-t-il dans l'habitacle du monospace en repoussant sa soeur plutôt violemment sur son siège.

Il sentit le regard réprobateur de sa mère qu'il ignora en se tournant vers la fenêtre et il augmenta le son de sa musique pour ne plus entendre les gémissements d'Elena. Une parfaite vie de famille ? Vous croyez ? Je n'en suis pas si sûr. Xiél secouait la tête aux rythmes de la pop rock qui défilé dans sa tête tout comme sa jambe et sans même s'en rendre compte il fredonnait déjà l'air de cette chanson vive qui le détendait bien plus qu'un bon massage. En sentant la voiture s'arrêter, il ne bougea pas attendant la fin de cette mélodie effrénée et que les deux femmes en soient sortit depuis quelques minutes déjà. Il soupira et finit enfin par sortir, les mains dans les poches, sa playlist continuant en fond sonore il avança jusque dans la bâtisse où il se sentit agripper par le bras. Il se retourna, prêt à hurler le nom de sa soeur, mais il reconnu assez tôt le nom de son beau-père pour ne pas faire cette faute. Il retira alors ses écouteurs après avoir éteint la musique pour écouter ce qui devait être son seul modèle paternel et bien le seul qu'il ne suivrait jamais.

    « Qu'est ce que tu as fait à Elena ? Elle n'arrête pas de dire que tu es un frère indigne, lui décocha le plus âgé de manière froide voir indifférente.
    - Peut-être est-ce parce qu'elle n'est pas ma soeur ? »

Il sentit la prise de l'adulte sur son bras se raidir petit à petit. Oh oui c'est vrai, ne jamais dire ou faire quoi que se soit de mal contre la petite fille chérie à son papa ! Il sourit presque heureux de cette réaction. Après tout il ne mentait pas, Elena n'était que sa demi-soeur. Lorsque la voix de sa mère retentit dans la maison il sentit alors son beau-père se reculer pour la rejoindre, n'oubliant pas l'habituel regard plein de menace en l'air avant de partir. L'adolescent laissa un "Tsh" passer ses lèvres avant de montait les escaliers pour aller s'enfermer dans sa chambre, seule lieu dans cet maison où il pouvait espérer être tranquille. Il se jeta sur son lit après avoir déposé son sac dans un coin à l'entrée de la pièce en alluma sa musique sans attendre. Il sentait si bien, il avait échangé le rock pour une musique plus douce. Peu à peu il se laissa porté par Morphée, ses yeux se fermèrent d'eux-même et il rêva. Rêva de la seule personne qu'il ne pouvait voir : Son père. Des flashs de moment passé entre eux vint prendre son esprit, lui qui ne devait pas être plus âgé que 8ans et qui souriait assit sur les genoux d'un homme sans visage. Pourquoi son père était-il partit ? Il vit alors cette silhouette réconfortante se lever, le poser au sol et disparaître. L'enfant cria, pleura et appela son père jusqu'à se briser la voix, pourquoi était-il partit ! Il se réveilla en sursaut après avoir poussé un "Papa" dans son sommeil. Tremblant, en sueur et le souffle court, il lui fallu quelques minutes pour se reprendre et remarquer la présence de sa petite soeur allongé sur le tapis au milieu de la pièce. Elle le regardait plutôt inquiète d'ailleurs. Il tenta de lui sourire ce qui n'eut pour effet que d’amplifier son inquiétude et elle vint s'asseoir prêt de lui, posa une main sur son front pour vérifier qu'il n'avait pas de fièvre.

    « Je vais bien Elena, ne t'en fait pas., dit-il alors que ses yeux brillant ne montrait que le contraire.
    - Dit moi Xiél, il est où ton papa ?
    - Pourquoi tu me demandes ça ?, répondit le garçon plutôt surprit de la question.
    - Tu sais, je comprends que tu n'aimes pas mon papa, après tout, il a piqué la place du tiens, mais moi, est-ce que tu me détestes parce que j'ai prit la tienne ? Moi je veux que tu sois mon grand-frère pour toujours, j'ai pas envie de prendre ta place, j'ai besoin de toi. »

Il aurait voulu la prendre dans ses bras, lui promettre qu'il ne l'abandonnerait jamais et que jamais il ne pourrait la haïr, mais était-ce seulement vrai ? N'avait-il pas tout fait pour l'éloigner ? Pour que jamais il ne soit proche, haïssant l'amour qu'elle recevait, tentant de la repousser malgré toutes ses tentatives pour faire de lui un véritable grand-frère ? Et pourtant, malgré tout ça, cette bouille enfantine, ses couettes châtains et son sourire avait conquit son coeur. Il ne savait pas quoi dire, restant mué devant cette enfant qui ne désirait qu'un mot, un mensonge, qu'importe tant qu'il lui dise ce qu'elle avait envie d'entendre. Mais il ne savait pas, s'était tout simplement ça. Un blanc avait prit place dans la pièce, il tenta de dire quelque chose, n'importe quoi, mais lorsqu'un son sortit enfin de sa bouche, une voix résonna dans la maison.

    « À table !, avait hurlé la maîtresse de maison. »

Elena fut la première à quitter la salle, il s'en voulait tellement de ne pas comprendre ses propres sentiments. Il ne savait pas s'il devait la haïr ou l'aimer comme un grand-frère aurait dû le faire. Il eut un frisson, n'était-il pas censé disparaître tout simplement pour les laisser vivre comme une véritable famille, laissant sa mère oublier le passé, son père ainsi que lui ? Il soupira et finit par descendre à son tours pour rejoindre la salle à manger où déjà l'attendez toute la famille. En les voyant sourire tout les trois, riant et discutant comme une petite famille parfaite, une colère incontrôlée monta en lui. Il n'avait pas sa place dans cet ensemble ! Il aurait dût simplement le savoir plus tôt. Il n'osa pas les rejoindre, après tout avait-il réellement besoin de lui ? Il n'était qu'un bagage traîné d'une autre vie vers celle-ci. Il grogna et s'avança vers la table, s'arrêtant juste devant ses trois personnes qui ne voulait que l'oublier, d'après lui ils cherchaient à l'effacer, à faire de lui un simple souvenir ! Mais non, pourquoi le passé devrait laisser place à l'avenir ?

    « Vous me dégoutez, avait-il murmuré alors que tout le monde se tournait vers lui. »

Il baissa la tête, ses poings fermés et mordant sa lèvres inférieur. Pourquoi était-il tant en colère ? Il ne le savait pas lui-même, lui d'habituel plutôt calme et stoïque. Et tout lui revint en mémoire, chaque fois que son beau-père venait protéger sa fille, chaque fois qu'il le laissait de côté, chaque fois qu'il tentant de tenir le rôle de SON père et sa mère qui ne voulait pas qu'il le retrouve ! Son père était certainement la personne, la plus apte à l'élever, lui qui avait disparu et qui ne savait rien.

    « Je ne devrais pas être là, hein Maman ? J'aurais dû disparaitre en même temps que MON père ! Et d'ailleurs, Pourquoi est-ce que tu me le caches ? Il sera peut-être mieux s'occuper de moi. »

Il savait très bien quel effets aurait l'évocation de son géniteur sur sa famille et comme attendu sa mère se figea, ses yeux devenant livide pour peu à peu se remplir de larme, il aurait dû se sentir coupable et pourtant il en était heureux. Heureux de la faire souffrir, elle qui le tenait à l'écart de cet homme qui aurait dû l'élever. Et bien entendu il sentit assez rapidement une main venir claqué contre sa joue, il aurait dû souffrir et pourtant son visage était barré par un large sourire de pur cruauté.

    « Enfin tu as ce que tu veux le vieux. Enfin tu peux lever la main sur la preuve que ta femme a déjà coucher avant toi, hein. Ca te fait quel effet ? Tu es jaloux de n'être que le deuxième à l'avoir chevauché ?
    - Xiél ... »

Le garçon se crispa, il n'avait pas pensé à sa petite soeur qui était là et le regardait détruire peu à peu la vie de famille qu'elle désirait, elle était la seule qu'il savait sincère, la seule qu'il n'aurait put touché. Il le savait en voyant ses deux billes doré remplit de larmes. Qu'avait-il fait ? Il prit peu à peu conscience de se qu'il venait de faire, sa mère pleurait, son beau-père le regardait de manière haineuse et sa soeur, la petite soeur qu'il était censé protégé de toutes souffrances, il venait de lui prouver qu'il ne pouvait pas être le grand-frère qu'elle désirait tellement. Il se sentit mal, il était la raison de ses larmes ! La honte le prit et il s'avança vers Elena pour lui caresser les cheveux comme un véritable frère aurait fait.

    « Désolé El', tu es ma petite soeur je n'aurais jamais dû réagir comme ça devant toi, tu me pardonnes ?, demanda-t-il en affichant un sourire presque trop joyeux après ce qu'il venait de se passer.
    - Bien sûr ..., lui répondit-elle en séchant ses larmes.
    - Je t'aime, ma petite soeur., lui chuchota-t-il en lui baisant le front. »


Le réveil résonna dans la chambre, Xiél tourna, tourna une nouvelle fois et finit par sortir la main de la muraille qu'étais sa couette, il frissonna en sentant l'air ambiant de sa chambre. Il chercha l’appareil de la main qui finit par atterrir sur le sol après un coup donné à l'aveugle. L'adolescent grogna et finit par sortir la tête de sa couette et de se pencher sous son lit. Il tenta de l'attraper en secouant la main en sa direction, il se glissa un peu plus et finit par tomber à son tours sur le sol en un "BOUM" qui résonna sur le parquet. Un grognement sortit des lèvres de l'albinos qui était à présent à moitié nu et étalé sur son plancher, le froid prenant lentement son corps. Super levé pour commencer la journée. Il finit par abandonner ses envies de grasse matinée et rejoignit la salle de bain pour prendre une douche rafraîchissement et enfila un quelconque tee-shirt rayé ainsi qu'un jean par dessus son boxer sombre. Il sortit de la salle d'eau habillé pour rejoindre la cuisine ou attendez déjà son bol et ses céréales. Sa mère, comme à son habitude avait fait comme si tout ce qui s'était passé la vieille n'avait jamais existé. Il l'aimait énormément pour cela et en même temps, il était frustré de ne pas pouvoir parler de son père avec elle, elle qui était bien la seule à pouvoir lui dire quoi que se soit sur lui. Il finit par s'asseoir et manger sans grande faim, se forçant même. Même s'il est souvent l'élément déclencheur des disputes, le sentiments de culpabilité l'envahit et lui fait regretter chaque parole contre sa génitrice. Il l'observe en silence qui nettoie la cuisine. Elle a l'air si gentille, alors pourquoi s'acharne-t-il contre elle ? Pourquoi ne peut-il pas stopper cette envie de la voir souffrir ? Il fit claquer sa cuillère dans son bol à présent vide pour arrêter de repenser à tout ça.

    « Xiél tu es prêt ? Dépèches toi où on sera en retard, dit gentiment Elena qui sortait de sa chambre.

Il acquiesça d'un mouvement de tête avant de se diriger vers la salle de bain pour un dernier récapitulatif de sa coiffure et chaque détail de sa tenue et de son visage, puis un brossage de dents acharnés. Il fit un large sourire pour se sentir parfait et sortit, prenant son sac pour accourir devant le garage la voiture déjà prête à partir. Il grimpa à l'avant, direction : Le lycée.

Après avoir passé les grilles, il grogna. Ô non il n'aimait pas cet endroit et il lui montrait avec plaisir. Jamais il n'avait essayé de se plaire et de se faire des amis et cela l'arrangeait bien, personne pour venir l'enquiquiner tout les matins, personnes pour venir lui parler de ce qu'il ne veut pas entendre et surtout personne pour lui demander si il va bien !

    « Xiél, Xiél, Xiél ! Tu vas bien ? Neh neh ! Tu vas bien ? »

Une veine vint jouer sur son front pour montrer son mépris envers cette voix si enfantine et irritante. Il se tourna alors vers le petit blond irritant qui le prend pour son "ami" et qui a décidé de le coller depuis la rentrée. Il s'approcha lentement, son pas lourd résonnant sur le béton qui formait la cours et il lui donna une pichenette sur le lobe de l'oreille.

    « Shea ... la seule chose qui me fait regretter ma famille. Je t'ai pourtant dit de ne pas m'adresser la parole !, grogna l'albinos en se penchant pour avoir le visage en face de celui du plus petit.
    - Mais je vous aime bien, Xiél !
    - Dommage pour ton petit coeur, je vais finir par le briser.
    - Vous ne ferez jamais ça ! Vous êtes bien trop gentils. »

Le plus grand voulu rire à cette phrase, mais le sourire sincère et innocent du deuxième l'en empêcha. Il y croyait vraiment ? Depuis quand est-ce que le petit le suivait partout comme son ombre ? Et puis il ne lui avait jamais demander les raisons de cet attachement si soudain. Et puis au final qu'est ce que ça pouvait lui faire ? Il soupira et tenta d'ignorer le mieux possible le garnement qui le suivait avant d'entrer dans sa salle de classe ou celui-ci ne pouvait entrer ayant un niveau en dessous du siens. Il lui fit une légère grimace avant de prendre place et d'attendre le professeur pour les heures à venir. Les heures défilaient lentement, Xiél avait toujours eu des facilités scolaires et il aimait le rappeler en ne faisant absolument rien en cours, ce qui rendait le temps particulièrement long. Finalement l'heure du déjeuner arriva enfin et comme à son habitude il s'installa à SA table ou personne n'osait jamais s'asseoir, à part bien évidemment Shea. Xiél ne prit même pas la peine de le faire fuir ou quoi que se soit, en presque un mois il avait finit par s'habituder et l'ignorer totalement. Malheureusement ce ne fut pas le cas de deux gignoles qui s'approchèrent sans que l'albinos ne leur prête la moindre attention.

    « Alors comme ça, on dit que ce "Xiél" a une place attribuer ? Lequel de deux est-ce ?, demanda l'un des deux nouveaux arrivants.
    - C'est lui, pourquoi ? Qu'est ce que vous lui voulez ?, répondit Shea en le pointant du doigt juste à côté de lui.
    - Ne me pointe pas du doigt Shea et ne répond pas à des mecs comme ça à ma place.
    - Mais ... mais ... Veuillez l'excusez, il n'est pas trop sociable, mais c'est un gentils garçon. »

L'un des deux frappa sur la table en grognant en empruntant une mine ridicule qui se voulait intimidante. Le concerné daigna finalement lever les yeux vers les deux importun qui venait gâcher son déjeuner. Mais pour qui se prenaient-ils ? Osaient l'emmerder en plein repas ! Aucune honte. Il grogna et finit par leur accorder un peu de son précieux temps.

    « Comme je l'ai dit à Shea, je ne parle pas lorsque c'est inutile et discuter avec des personnes comme vous ne peut que se révéler futile. Maintenant que vous avez comprit veuillez nous laisser tranquille. »

Un nouveau coup vint s'abattre sur la table, ce qui fit sursauter le plus jeune, l'autre n'y fit même pas attention et continua de manger. Après tout pourquoi devrait-il se prendre la tête avec deux garçons qui se prennent pour des hommes ? Mais l'albinos tourna tout de même son attention vers Shea qui n'avait pas l'air à l'aise du tout. Lui qui est aussi grand qu'un enfant de 12ans et dont la seule force est celle d'emmerder son monde, comment aurait-il put tenir tête à ces deux grands zigotos ?

    « On va pas se laisser parler comme ça ! On va vous détruire en commençant pas ce minus ! »

En une seconde l'un des deux attrapa Shea par le col et lui assénait un coup dans le ventre. Xiél ouvrit les yeux de rages, les points serré et renversa la table, attrapant la première chose qui lui venait sous la main, c'est à dire sa chaise pour l'explosait dans le dos de la grosse brute qui tenait son "ami". Celui-ci tomba alors sur le sol et les deux se tournèrent vers l'anglais qui afficha un large sourire. Deux contre un, enfin du challenge. Toutes les personnes présentes dans la cantine s'étaient regroupé autour d'eux alors que d'autre étaient partit prévenir un adulte qui pourrait stopper cette bagarre. L'albinos lança la chaise assez loin de lui et regarda Shea du coin de l'oeil, le petit était en accroupit et tentait de se remettre de ce coup. Quel enfoiré ferait ça ! S'en prendre à un garçon si faible et mignon ? Il n'est pas plus dangereux qu'une mouche ! Xiél ferma un peu plus les poings et s'élança vers ce tas de muscles sans cervelles pour lui donner un coup, s'était sans compter sans son compagnon qui lui explosa la mâchoire avec son poing. Xiél tomba à son tours sur le sol. Il cracha un peu de sang et se releva.

    « C'est tout ce que tu as ? »

L'anglais attrapa un des fourchettes qui était tombé sur le sol dans sa main sans que les deux ne le remarque et il se jeta une nouvelle fois vers. Il savait qu'il tenterait une nouvelle fois de le frapper aux visages, suffisait de deviner de quel côté. Finalement le coup arriva par la gauche, pointant l'arme dans cette direction, les pointes de celle-ci s’enfoncèrent dans la chair du bras. Un cri échappa au blessé et l'albinos prit de l'élan pour enfoncer son poing dans le nez du deuxième qui craqua dans un bruit sinistre. Xiél fier de lui, prit dans ses bras le blond et quitta la cantine.

    « Xiél ... merci ..., murmura Shea en baissant la tête honteux de l'avoir forcé à se battre.
    - Ne me remercie pas abruti ! Qu'est ce qui t'a prit de leur répondre . Maintenant tu es blessé ... RAH ! Tu aurais juste dû partir, je m'en serais chargé tout seul., grogna-t-il. »

Comme il s'y attendait, après avoir déposé son ami à l'infirmerie, Xiél avait été demandé dans le bureau du directeur pour expliquer ses actes. Ce n'était pas la première fois qui cela lui arrivait et pourtant s'était bien la seule fois où ses raisons n'était pas sa propre personne. D'ailleurs en parlant de lui, comment allait Shea ? A peine après l'avoir déposé, il s'était fait appelé. Il n'avait même pas pensé à lui demander et pourquoi l'aurait-il fait après tout ? Tout était de sa faute ! Et pourtant il ne pouvait s’empêcher de s'inquiéter pour cet idiot. Il soupira et attendit que sa mère et son beau-père passe la porte du bureau pour lever les yeux au ciel. Elle allait encore s'inquiéter, il allait encore l'engueuler. S'était devenu habituel depuis les années. Il n'écouta même pas un mot, ne prit même pas le temps de se défendre ou quoi que se soit. Il prendrait tout sur le dos, ne voulant pas impliquer le blond dans cette histoire. Après tout il était si gentils, comment pourrait-il laisser un telle tâche sur son dossier scolaire ?

    « Pourquoi tu t'es battu Xiél ? Il y a bien une raison ?, demanda son beau père.
    - Ils m'ont cherché, j'ai répondu, ça ne va pas plus loin.
    - Et ce garçon qui a été blessé ? Il n'a rien à avoir la dedans ?
    - Shea n'a rien à voir là dedans ! Ils s'en sont prit à lui alors qu'il n'avait rien fait ! C'est lui la victime dans tout ça. Il ne s'est pas battu. »

Finalement il fut décidé d'un renvoi temporaire pour une semaine. Xiél n'en fut pourtant pas réprimandé par l'un de ses tuteurs. Sa mère le félicita même d'avoir prit la défense de son camarade, ce qui le fit soupiré d'ennuie et pourtant il souriait. Cette idiot de Shea avait vraiment finit par prendre une place dans son coeur. L'albinos n'avait toujours voulu qu'être seul et tranquille et enfin il se rendait compte qu'être entouré n'était pas si horrible que ça. Il prévint sa mère qu'il allait dire au revoir et prendre des nouvelles de Shea avant de partir et qu'il ne tarderait pas trop. Il accouru presque à l'infirmerie.

    « Shea je suis l... »

Sa vision se brouilla alors qu'il avançait un peu plus dans la pièce, là gisait sur le sol, le corps de son ami à présent roué de coup. Il regarda un à un ses membres à présent couvert de bleu et très certainement brisé. Il tomba sur le sol, ne pouvant plus retenir le poids de sa culpabilité. Les deux s'étaient vengé sur Shea, il aurait dû le savoir ! IL AURAIT DÛ ! Ses yeux se remplir de larme sans qu'il ne puisse se retenir et il prit le blond lui aussi en pleure dans ses bras. Il gémissait au moindre mouvement brusque. Comment avaient-ils put faire ça à un enfant comme lui ! COMMENT ? Il ne dit plus rien, continuant de pleurer sa haine et ce sentiments qui le poussait à se sentir coupable.

    « Ne pleurez pas Xiél ... Je vais me sentir mal de vous faire pleurer. »

Un hurlement passa les lèvres de l'anglais, suivit d'un sanglot. Il resserra son étreinte, pourquoi ne pouvait-il pas tout simplement vivre avec des proches sans qu'il les fasse souffrir ? Sa mère souffrait à chaque prononciation du nom de son père. Sa soeur avait pleuré par sa faute de nombreuse fois. Son père avait fuit et maintenant, Shea se faisait battre par sa faute ! Comment aurait-il put encore essayé de se rapprocher de quelqu'un ? Jamais, plus jamais il ne laisserait ça arriver. Plus jamais il ne s'accrocherait à quelqu'un. Plus jamais.


Xiél n'avait put stopper ses larmes de tout le voyage en voiture, l'infirmière avait dû même user de la force pour le faire lâcher son compagnon. Un silence pesant s'était fait dans l'habitacle du monospace et personne n'était prêt à le briser. Enfin ce voyage qui avait donné l'impression d'avoir duré des heureux, l'albinos monta à sa chambre sans rien dire. Dans son esprit ne cessait d'apparaitre cette image de Shea allongé sur le sol, le visage couvert de désespoir. S'était sa faute, de SA faute. Sa colère éclata en un coup porté vers son miroir. Il n'arrivait même pas à se regarder. Le verre se brisa et tomba sur le sol bruyamment.

    « Xiél ! Ça va ?, cria sa mère inquiète, du rez de chaussé.
    - Oui tout va bien. »

Le garçon s'accroupit pour ramasser les morceaux de miroir. Il s'insulta et fit un tas avec le verre brisé puis retourna sa main pour admiré avec qu'elle idiotie il s'était détruit les mains. Mais cela lui faisait du bien de souffrir en cet instant, il voulait se punir de ce qu'il avait provoqué, se punir pour son inconscience. Il se surprit à venir appuyer sur cette blessure ouverte. Appuyant ses ongles sur la chair endolorit et couvrant le bout de ses doigts de son propre sang. Il leva le nez vers les meubles de sa chambre, semblant chercher quelque chose et finalement il trouva. Empoignant un des bouts de verre le plus imposant il l'enfonça dans son jean, le transperçant et entrant dans sa chair. La douleur le fit grimacer et pourtant elle lui faisait plaisir, comme si s'était la seule chose pouvant lui offrir la paix de l'esprit. Il poussa un soupire, de plaisir peut-être et retira son arme pour l'enfoncer une nouvelle fois en lui. Il continua son manège jusqu'à sentir le sang recouvrir sa cuisse et en faisant attention de ne pas toucher une artère ou une veine dont la section pourrait être fatale. Il lança le morceau à présent recouvert de son propre sang sur le plancher et admira avec un sourire presque fier son travail, comme si cela était sa plus belle oeuvre d'art.

Il ferma les yeux pour apprécier d'autant plus cette douleur, ses lèvres s'était parsemé d'un sourire paisible et il s'allongea sur le sol de sa chambre. Il finit par ouvrir les yeux pour admirer le sang sur ses mains, il fut quelques secondes bloqués par sa couleur. Se relevant il put constaté que chaque partie de la pièce était comme couvert d'une épaisse couche de poussière. Il vint frotter ses yeux avec ses mains et il se leva. Une sensation étrange lui prit la poitrine. Qu'est ce que cela pouvait-il être ? Il se releva et leva le nez vers le plafond en fermant les yeux. Cette sensation d'être observé. Il se retourna, puis encore une fois. Rien à faire cette sensation était toujours présente. Il sortit de sa chambre en courant, mais tout semblait être mort. L'heure sur les horloges s'étaient stoppé, le temps semblait s'être arrêté. Boitant il réussi à se traîner jusqu'à une fenêtre se trouvant non loin pour regarder à l'extérieur. Rien. Mais que pouvait-il bien se passer ? Et blessé à la jambe, que pourrait-il faire à part boiter et s'écrouler avant de se faire tuer si jamais quelqu'un venait à entrer ? Un bruit se fit entendre derrière lui et s'en pouvoir l'esquiver une ombre lui fonça dessus. Un cri passa sa gorge alors qu'il se faisait projeter contre le mur et un nouveau, de douleur celui-ci fut expulser lors du choc. Sa jambe le tirailler et son dos venait de se prendre un mauvais. Mais que pouvait-être cette chose ? Il n'arrivait pas à distingué un quelconque forme dans la pénombre de la nuit. Il aperçu enfin ses deux yeux brillant de haine et d'envie sanguinolente. Un frisson le parcouru, il se sentait proche de cette bête. Il sentit ses envies violences, ses envies de faire mal ! Xiél tenta de se relever avec beaucoup de mal, il retomba une première fois ainsi qu'une seconde et il fut enfin debout, face à ce monstre dont il était si semblable.

    « XIEL ! CACHE TOI JE M'EN OCCUPE ! »

L'albinos leva les yeux et fut surpris de voir son beau-père, armé d'une épée courbée dont la couleur brillé aux rayons de la lune. Il se jeta sur la créature avant de lui asséner un coup dans le dos, puis de laisser sa lame glisser sous sa gorge. L'ombre tomba et disparu comme si elle n'avait jamais existé. Le garçon resta bouche bée face à celui qu'il haïssait depuis tant d'années et qui venait tout simplement de lui sauver la vie.

    « Alors toi aussi tu es un Dreamers ?
    - Dreamers ? Et qu'est ce que s'était que cette chose ! Et toi, c'est quoi cette arme !
    - Calme toi, je vais tout t'expliquer ... »

C'est ainsi que Xiél apprit l'existence des Shadows et d'Eden où son beau-père voulait à présent l'envoyer. Il ne savait pas vraiment s'il pouvait y croire ou non, mais se fut la seule fois où il resta à écouter son substitut de père, sans s'énerver ou faire de remarques désagréables. Après tout pourquoi resterait-il avec sa famille, ils seraient bien mieux sans lui ? Eden, peut-être une nouvelle chance, un endroit où il pourrait aimer sans détruire. Un endroit où l'amour ne signifierait pas souffrance et où enfin il se sentirait chez lui ? Il regarda intrigué par cet homme qui venait de lui sauver la vie et lui demander d'aller se coucher lorsqu'enfin une heure entière était passée. Tout reprit cette apparence habituelle qui réussi à réconforter l'anglais. Il soupira et remonta à sa chambre en boitant, heureusement l'homme n'avait pas remarqué sa blessure. Il finit par s'allonger en se mettant en tête que bientôt il rejoindrait un autre endroit. Bientôt il ne serait plus qu'un gamin dérangé, auto-destructeur et seul, mais un dreamers dérangé et auto-destructeur et entouré par d'autre ado comme lui.

    « Attends moi Eden. »
Toi jeune pousse






PSEUDO : Nyx.
ÂGE : 17ans.
TU AS CONNU LE FORUM COMMENT ? : Par Lysandre !
UNE SUGGESTION OU UNE REMARQUE SUR LE FORUM ? : Il est animé ! Comme je les aime ♥ Et non nous ne sommes pas des tarés pervers ! ;w;



Dernière édition par Xiél Y. Neïther le Dim 2 Sep - 1:29, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Keep the smile ? Fuck you »

Messages : 31
Age : 22


MessageSujet: Re: Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ » Jeu 16 Aoû - 17:27

Welcome Nyx o/ En espérant que tu t'amuses, huhu 8D

_________________
« Jenna Lysandre Mary A L D S H O T »
signature uc
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Do not be shy, smile »

Messages : 96
Localisation : A la bibliothèque


MessageSujet: Re: Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ » Sam 18 Aoû - 15:06

Bienvenue ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

« »



MessageSujet: Re: Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ »

Revenir en haut Aller en bas

Xiél Yeazon Neïther ₪ « He doesn't bite ! Just he loves lolipop ✔ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I need him. Charley Æther.
» Éther ~
» ϟ Nuage d'Éther – Validée
» Search beauty, search revenge. | Lusamine Æther
» Natasha Stepanovna Romanov,ou la nouvelle admiratrice de Tom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden Dream ::  :: Anciennes présentations-